FR | EN
Épisode 1
Martinique
Abolition de l'esclavage 22 mai 1848
Passage du BOW’T TRAIL 29 décembre 2015 au 2 février 2016
400 jours à rebours - Épisode 1 Rézizans Matnik (la résistance de la Martinique) - Sortie en septembre 2016

Au terme de 35 jours, de 23 entrevues, de soirées Bèlè, de séminaires et d’ateliers avec la communauté martiniquaise, et de la première re-création de l’oeuvre BOW’T ; découvrez les porteurs marquants et engagés dans la valorisation de la culture Bèlè de la Martinique. Mais en attendant, l’équipe a un message pour vous !

Culture Bèlè Le Bèlè* (Kalennda-bèlè) est une philosophie de vie, un chemin de vie, la manifestation et la concrétisation d'un acte de résistance hérité des africains déportés et mis en esclavage à la Martinique ; plus précisément : les Nèg Marrons.

Non limitative à son propos artistique, elle forge l'essence de l'identité martiniquaise depuis maintes générations afin de véhiculer histoire, mémoire ainsi que plusieurs contextes sociaux marquants du peuple (par exemple, dans les chants). Forte de sa transmission intergénérationnelle, interculturelle (européenne, indienne et de multiples nations africaines) et de sa tradition orale (conte), nous pouvons aujourd'hui la situer par ses rythmiques (Gwan Bèlè, Bélia...) articulées en gestes dansés, chantés et tambourinés. Au cœur du Bèlè, nous retrouvons le tibwa. Le Bèlè se manifeste tant sous forme de classes de groupe, de spectacles, mais le terreau fertile d'apprentissage et d'échange avec les anciens (porteurs respectés, connus et reconnus) demeure lors des Swaré bèlè - anciennement organisées directement chez les citoyens, mais aujourd'hui plutôt organisées par les associations militant pour sa préservation.

Notez que le bèlè se retrouve aussi en Guadeloupe, à Sainte-Lucie, à la Dominique, la Grenade ; de même qu'à Trinidad-Tobago.

 *La présente définition du Bèlè tire ses sources à la fois dans les entrevues réalisées auprès d'anciens, mais également dans certains écrits. Nous vous invitons à poursuivre vos recherches afin de mieux en saisir l'essence.
  • Bwatè : joueur de tibwa
  • Chantè (la vwa douvan) : le chanteur, la chanteuse
  • Danmyé (Ladja) : lutte, art martial martiniquais exécuté dans une zone de combat définie. Tout comme le bèlè, il est accompagné rythmiquement (tanbou, voix, répondè)
  • Dansè : danseur, danseuse
  • Lawonn : la ronde bèlè, le cercle, l'espace défini pour la danse et où circule l'énergie
  • Kadans : l'énergie
  • Répondè (lavwa dèyè) : le choeur qui répond
  • Swaré bèlè : soirées bèlè, manifestation citoyenne dans un lieu prescrit
  • Tambouyé : connaisseur du langage du tambour - tambourinaire
  • Tambou bèlè : tambour bèlè conçu à partir du fût de rhum
  • Tibwa : ti-bois (petit bois) conçu à partir de racines d'arbre et marquant le rythme à l'arrière du tambou bèlè
Entrevues Les porteurs de la culture

Les trois filles

Activité : Percussionistes
Pays : Martinique
Statut : Les porteurs

Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus de futuris incertus agitare quaedam.

Valaire

Activité : Sculpteur
Pays : Martinique
Statut : Les porteurs

Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus

Trefle

Activité : Chanteur
Pays : Martinique
Statut : Les porteurs

Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus

Marcel Rapon

Activité : Poète et fondateur de Karisko
Pays : Martinique
Statut : Les porteurs

À bord de la Kanawa (pirogue amérindienne), Marcel Rapon nous partage l'histoire des premiers peuples de la Martinique, l'importance de la nature, de la solidarité et de la rythmique afin de faire avancer cette embarcation.

Dartagnan Laport

Activité : Facteur de tambours
Pays : Martinique
Statut : Les porteurs

La réputation de la famille Laport n'est plus à faire, car elle cumule plus de 80 ans d'expertise et produit la plupart des tambours des plus grands musiciens de la Martinique ! Transmise de père en fils, M. Dartagnan Laport nous partage l'une des étapes de la construction du tambour Bèlè, de même que les enjeux socio-politiques et de transmission du savoir qui le préoccupent.

Actions culturelles Les séminaires et conférences

Parole aux enfants

Pays : Martinique
Type : Atelier de danse

Lors de la résidence de création à la Maison Rouge - Maison des Arts (Compagnie de Christiane Emmanuel), Rhodnie Désir a eu l'occasion de rencontrer les jeunes de l'école Solanges Londas du quartier Terre Sainville. Ensemble, ils ont créé puis improvisé sur  le thème de la déportation, de manière ludique et éducative.

Mouvement culturel

Pays : Martinique
Type : Atelier de danse

D'Haïti à la Martinique, Rhodnie Désir propose un atelier de danse haïtienne-contemporaine aux professionnels de l'AM4-MI ME MANMAY MATNIK, une association qui se voue à la recherche, à la transmission, au développement et au rayonnement de la culture Danmyé-Kalennda-bèlè. Un grand moment d'échange entre ces deux cultures qui ont tant en commun !