FR | EN
Le défi artistique du BOW'T TRAIL La ré-création de l'oeuvre Bow't
« Je crois profondément que le processus de création artistique nous permet, à notre tour, de nous créer; et qu’il est essentiel à l’équilibre de l’humanité » - Rhodnie Désir

Lorsque les africains mis en esclavage furent déportés, ils transportèrent tout un savoir et une mémoire rythmique avec eux, qui se re-créa à la rencontre d’autres nations. Il en va de même pour les tambours. Et si ce n’était du génie de ces êtres, qui même dans les pires conditions continuaient de créer pour se re-créer, notre univers musical n’en serait surement pas aussi foisonnant! Si la résistance par l’art était l’un de leurs vecteurs d’émancipation, c’est donc par ce même processus que Rhodnie Désir entame ce processus de recherche.

Ainsi, dans chacun des pays où le BOW’T TRAIL fait escale, Rhodnie Désir se donne pour mission de re-créer son oeuvre phare BOW’T. Originellement, cette chorégraphie contemporaine, créée en 2013, est un solo dansé (1 danseur) et tambouriné (1 musicien). Il s’appuie sur un répertoire de rythmiques haïtiennes vaudou, des compositions chantées dans un dialecte imaginaire et des arrangements musicaux conçus par la chorégraphe. Le tout, pour un total de 50 minutes sans entracte.

À partir de ce canevas, la chorégraphe se donne pour défi de revoir en entier* et de réadapter le corps rythmique de BOW’T à la culture ancestrale (ou l’une des cultures) du pays d’escale. Pour ce faire, elle collabore avec un tambourinaire et rencontre plusieurs porteurs de la culture afin de s’imprégner des enjeux culturels liés à l’histoire et à la mémoire du peuple. Également, le costume est revu partiellement ou en entier. Au terme, et parfois pendant ce processus, l’oeuvre est présentée devant public et le tout est suivi d’un riche échange.

* Fait à noter : par souci d’éthique, la re-création n’implique en aucun cas, la reprise de gestes chorégraphiques pour l’insertion dans la nouvelle oeuvre. La question ici est plus devoir comment le corps de Rhodnie Désir et sa gestuelle résisteront ou évolueront à la rencontre de cette rythmique ancestrale. Bien sûr, nous pourrons retrouver des influences dansées et des similitudes, mais non des reprises.

BOW'T version originale

Tradition rythmique :  rythmiques haïtiennes vodou
Passage du BOW'T TRAIL : aucune

L'originale de BOW'T fut créée au GESU-Centre de créativité (Montréal/Canada) de 2012 à 2013. Cette version qui fut présenté près de 25 fois depuis sa création (intégrale/extraits) est actuallement accompagnée par le maestro tambourinaire Ronald Nazaire.

BOW'T Martinique

Tradition rythmique : rythmiques Bèlè-Danmyé
Passage du BOW'T TRAIL : du 29 décembre 2015 au 2 février 2016

Pour cette étape et sur une période de 3 semaines, la chorégraphe a collaboré avec le tambouyé Alain Pinel-Féréol. Les deux premières semaines eurent lieu à la Maison Rouge-Maison des Arts (recherche et création en studio), et la dernière étape eu lieu au Domaine de Fonds Saint-Jacques afin de revoir la conception d'éclairages et les repères sonores de l'oeuvre (résidence technique).